prevention-securite-incendie

Les métiers particulièrement exposés aux risques d’accidents du travail

Les risques d’accidents du travail sont plus élevés dans certaines activités telles que la manutention, le transport… D’une manière générale, on peut dire que ce sont les métiers où il faut déplacer ou porter des charges lourdes, faire des efforts physiques permanents. Les entreprises sont tenues de mettre en place des mesures pour éliminer ou réduire les risques d’accidents du travail. Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

Quelles sont les professions les plus exposées ?

Au travail, tout le monde ne court pas le même risque d’être victime d’un accident et les différents secteurs d’activité ne sont pas exposés au même niveau de risque d’accidents du travail. Il apparaît que les professions les plus dangereuses sont celles de la construction (42% des travailleurs concernés), puis celles du secteur des transports (34%), suivies de l’agriculture (32%) et du secteur de l’industrie (31%). En effet, il semble évident qu’un charpentier ou un menuisier a plus de chances d’être victime d’un accident du travail qu’un informaticien qui travaille dans son bureau toute la journée. Mais il est également clair que le nombre d’accidents du travail a considérablement diminué au cours des dernières décennies. Néanmoins, dans de nombreux cas, il reste à identifier les mesures à prendre et à reconnaître les conséquences d’un accident du travail…

Des emplois dangereux et à risque !

Lorsque l’on considère le nombre d’accidents du travail par secteur d’activité, on constate que les personnes qui travaillent dans la maçonnerie et le gros œuvre, la charpente, la couverture, les services de déménagement, le stockage, la manutention portuaire, les disciplines sportives et de loisirs et les travaux de plâtrerie sont les plus exposées au risque d’avoir un accident du travail. Il convient par ailleurs de noter que le risque d’accident du travail a considérablement baissé pour les hommes, contrairement aux femmes, qui courent toujours le même risque sans que celui-ci ne diminue.

Quels sont les emplois les moins risqués ?

Lorsque l’on parle des professions les plus exposées au risque d’accident du travail, il convient de noter qu’à l’inverse, les secteurs d’activité les moins exposés sont ceux de l’informatique, des télécoms, du secteur des assurances et de la banque. En effet, on y dénombre seulement trois accidents du travail par million d’heures travaillées. Autre constatation, les salariés des arts, spectacles et autres activités récréatives et de loisirs ont également un risque élevé d’accidents du travail, mais les accidents sont généralement moins graves.

Quitter la version mobile